COUP DE PROJECTEUR DU MOIS

 

 Les coups de projecteur des mois précédents sont archivés dans Parcours de Mémoire.

Janvier 2019

Très bonne Année 2019

 

Ils sont revenus vivants

 

  • Sylvain VERNHET

Comme Jean VERNHET présenté le mois précédent, de nombreux soldats VERNHET originaires de Trélans ont eu la vie sauve. C’est le cas de Sylvain VERNHET, fils de Jean Baptiste VERNHET et Marie BONNETERRE, né à Montfalgous le 6 février 1889.

Son registre matricule nous indique qu’il était grand: 1,73 m, ce qui est bien au-dessus de la moyenne de l’époque. Il a un degré d’instruction de niveau 3.

Au moment de la conscription il habite la Belgique, à Lize Seraing, ensuite son registre matricule donne 3 adresses à Paris, la dernière en 1933, il semble donc avoir quitté définitivement la Lozère et son village natal. Il est commerçant en vins.

En 1910, il effectue son service militaire dans le 73e Régiment d’Infanterie de Mende. En 1914, il commence la guerre dans l’Infanterie mais il est ensuite affecté dans l’artillerie lourde en raison de plaies multiples dans la jambe gauche qui gênent la marche. Il sera également blessé à la tête car après  la guerre il recevra une pension d’invalidité de 10% en raison de cicatrices sur le cuir chevelu et de la persistance de petits éclats sous-cutanés et de céphalées.

Il reçoit la Croix de guerre et la citation suivante: « Bon soldat, a toujours fait son devoir. A été blessé deux fois à Lunéville et à Beauregard »