Qui sommes nous ?

 

qui sommes nous

Nous aimons  l’histoire, nous avons fait des études dans cette discipline à la Faculté des Lettres Paul Valéry de Montpellier.

Notre goût pour l’histoire nous a conduit vers la généalogie.  Nos arbres respectifs (Fages/Lacourt) sont en ligne sur Généanet. Nous avons, entre autres, des racines languedociennes : racines lozériennes et aveyronnaises. (Historiquement, l’Aveyron était situé dans la province d’Ancien Régime du Languedoc.)

Domiciliés en région parisienne, nous revenons régulièrement dans cette région où nous possédons une résidence secondaire à Trélans, village de l’Aubrac, en Lozère. Depuis 2012, dans le cadre du Centenaire de la Grande Guerre, nous écrivons l’histoire des 24 soldats dont les noms sont inscrits sur le Monuments aux Morts de cette commune.

L’Ancien presbytère

presbytère

Auparavant, nous avons effectué le même travail pour nos ancêtres mobilisés en 14-18. Ils ne sont pas tous Lozériens, mais ils sont tous Languedociens ou ont vécu en Languedoc. Sur ce blog nous avons archivé les récits les concernant. Pour Brigitte, ce fut une manière de retrouver ses grands-pères qu’elle avait bien connu dans sa jeunesse. Pour Patrick, ce fut l’occasion de découvrir ses grands-pères décédés avant sa naissance.

Les ancêtres de Brigitte

 

  •    Une vie sortie de l’oubli : Henri JAUDON  1891-1916

HenriAvant de commencer ce travail, je n’avais pour tout renseignement que le numéro de la tombe d’Henri à Soupir, dans le département de l’Aisne, et une photo. C’est donc une reconstitution de la biographie de mon grand-oncle que j’ai tenté de réaliser…On peut aussi consulter la fiche consacrée à Henri sur le Portail du Chemin des Dames...Lire la suite…

  •    Blessé dans les tranchées : Jérôme FAGES  1886- 1967

JérômeDans les années 60, alors adolescente j’ai pu questionner mon grand-père et l’entendre évoquer quelques épisodes de la guerre qu’il avait faite. Mais le lendemain matin, il regrettait ces récits, son sommeil ayant été troublé par des cauchemars et il disait : « S’il y a un Bon Dieu Là-Haut, me pardonnera-t-il d’avoir tué des hommes, même en temps de guerre »…Lire la suite…

  •     La guerre en Italie : Oreste BANI  1877- 1957

OresteCe n’était pas facile d’écrire l’histoire d’Oreste, homme discret que j’ai peu connu. Il nous a quitté depuis plus d’un demi-siècle, il y a donc l’éloignement dû au temps. Mais les renseignements ici rassemblés, m’ont permis de sentir mon grand-père plus proche de moi. Les recherches généalogiques en Italie sont relativement complexes. Mais, ne désespérons pas d’apprendre davantage sur sa famille, pour reconstituer l’histoire des BANI de  Pontedera…Lire la suite…

 Les ancêtres de Patrick

 

  •   Justin LACOURT  (1888-1936) : Les années de guerre

JustinDe mon grand-père Justin mort dix ans avant ma naissance, je ne savais rien ou presque. À partir de recherches généalogiques, de quelques témoignages ou souvenirs j’ai tenté de reconstituer le fil de son existence qui fut souvent douloureuse.Comme des millions d’hommes de sa génération Justin a participé à la Grande Guerre. Comme pour tous ces combattants, ce drame collectif fut aussi pour lui, un drame individuel. Il est pourtant revenu  vivant des tranchées. Mais celui qui est revenu, mutilé, ébranlé par ce qu’il a vu, n’est plus le même homme…Lire la suite…

  •    Roger MALASSIS  (1884-1938) : Une affectation spéciale

RogerMon grand-père Roger, que je n’ai pas connu, puisqu’il est mort en 1938, avant ma naissance, a été mobilisé en 1914, mais il n’a pas combattu dans les tranchées, car il a fait partie des « affectés spéciaux ». Né à Paris en 1884, il s’était volontairement engagé en 1905, pour une durée de trois ans …Lire la suite…

  •      Jean Baptiste PFANDER  (1883-1914) : Une guerre brève

PfanderJ’ai longtemps ignoré que ma grand-mère s’était mariée deux fois. Et puis un jour, sans que je puisse dire  aujourd’hui, comment c’est venu dans la conversation, ma mère, Jeanne, m’a dit : « avant d’épouser ton grand-père, Babé s’est mariée une première fois… ils se sont séparés très vite… je crois qu’il était Belge… et puis il est mort à la guerre » Lire la suite…